LOGEMENTS PELOUSIERE

Programme
44 logements locatifs sociaux BBC
Situation
Zac de la Pelousière à Saint-Herblain
Urbaniste de la zac
Jacques Boucheton
Maître d'ouvrage
HABITAT 44
Surface
3000m2
Conception
2009
Livraison
2012
Ingénieurs
SIO sarl, CDLP économiste


Où construisons-nous ? Dans la ville , dans la campagne, dans le bourg originel de Saint-Herblain, dans la banlieue de Nantes, à l’arrière d’une frange de petites maisons mi-ouvrières, mi-rurales ?...
Et il y a l’évidence de la topographie et la permanence géologique.
La dimension collective, ici, n’a pas vocation à faire “ville”; c’est d’abord un moyen de rendre habitable, la partie la plus pentue du territoire, dans une relative densification .
Cette question de la cohabitation de typologies contrastées (maisons individuelles existantes et futures et immeubles collectifs) a fortement guidé notre projet. La densité, la compacité des immeubles à construire ne sont pas, il nous semble, des qualité à mettre en avant.
La disposition des appartements, procèdent toujours de l’idée simple , assurer à chacun une bonne orientation : traversante ou double, une grande intimité et la meilleure vue sur l’environnement , ici, “spectaculaire” et un maximum de séjours au sud .
Un “tas de bois” ... ou une précieuse marqueterie :
Comment dénier à ces volumes importants , leurs présences massives à coté des maisons voisines ?
C’est le rôle que l’on confère aux murs en “patchwork” ou en marqueterie. Il s’agit , pour nous, d’une recherche sur l’accumulation, l’addition, la variété. Dans ce charmant “désordre”, il y a la recherche d’une ambiance “non urbaine”, voire “campagnarde”. Ce dispositif de façade a également pour but de “faire disparaître” les fenêtres. Ici, pas d’ordonnancement des ouvertures . Le calepinage complexe “absorbe” les percements des murs qui se révèlent alors plus uniformes et continus (comme les grand corps de fermes dans la campagne) et d’où peuvent émerger nos loggias qui se dessinent , elles, comme de grandes “fenêtres à croisillon blanches” tournées vers le paysage et à l’échelle de celui-ci .